Les femmes créatrices 

fil rouge vague.png
Rivière Bonaventure
Carleton-sur-Mer
Sophie de la Brosse artiste graphiste

«Le figuier sous lequel nous dansions enfants a été coupé. Je ne savais plus où aller. Dans une tristesse que je connaissais par corps, j’ai fini par fuir sans montrer mon ombre.

Dans la poésie, j’ai vu la possibilité d’habiter un lieu et d’y retrouver la tendresse des femmes qui m’ont élevée. Écrire revient à les abriter. Comme un geste de maternité.

J’ai écrit pour faire demeure.

Camper sur tous les horizons.

Entre ciel et mère,

Me terrer.

Avec ma grand-mère qui porte notre mémoire.

À l’ombre du figuier qui continue de danser.»

 

Emné Nasereddine